UNE JOURNÉE AVEC LE DUO

24H avec vous, ça ressemble à quoi ? 

Décontracté mais toujours sur le qui-vive, une journée commence par la combinaison café/mail, de préférence au soleil sur la terrasse de La Bonne Accroche. Après 10 minutes de debrief, les dés sont lancés, la journée peut commencer. Yvan réajuste et affine ses propositions pendant que Benjamin s’occupe de coordonner les différents métiers. Une heure après, tout le monde s’active dans l’atelier pour préparer les commandes du jour. C’est d’ailleurs souvent à ce moment-là que notre réactivité est mise à l’épreuve par un coup de fil client auquel nous nous devons de répondre. Yvan dit toujours oui (ou presque) pendant que Benjamin réorganise et redistribue les tâches pour que les commandes puissent partir dès l’après-midi, conforme aux exigences de notre client. L’orage passé, les colis mis au courrier, nous nous occupons des  divers projets et du développement de la société parce que, selon Yvan Fernandez, « discuter c’est produire ».

Fin de journée, on applique les derniers ajustements pour préparer les jours à venir, faire le bilan et plaisanter avec légèreté des événements passés. Tout le monde est fatigué mais satisfait de l’accomplissement de cette nouvelle journée. Place à la détente : Yvan est plutôt sport, tandis que Benjamin, curieux, se plonge dans la lecture de magazines. Très vite, il est temps d’endosser une seconde vie : celle de la famille, décrite comme un « pilier fondamental » pour les deux hommes.

Qu’est-ce qui vous anime dans votre job au quotidien ?

Dans un premier temps, la liberté d’entreprendre. Devoir diriger sa propre entreprise c’est assurer la gestion des différents projets, la coordination des tâches mais inclut également la dimension des rencontres, des voyages et de la créativité. En terme de production, nous ressentons le vécu de notre société et avons plaisir à jouer avec le travail des différentes matières.

Vos ambitions pour La Bonne Accroche ?

– Tout d’abord, pérenniser le patrimoine de notre société. Assurer l’accroissement de nos activités ainsi que leur rentabilité. Il s’agit également de sécuriser notre chiffre d’affaire afin de le voir augmenter de manière régulière.

– Nous souhaitons également relocaliser nos services de sous-traitance. Nous avons déjà mis en place de nombreux  partenariats étroits avec des Artisans Français et Européens afin d’assurer une production de qualité mais aussi et surtout de proximité.

– Dans les intérêts de La Bonne Accroche, nous souhaitons mettre en place une intégration verticale de certains postes : la création d’un Atelier Couture et Sur-mesure pour la création et l’entretien des bustes et l’Atelier Métal pour tout ce qui concerne les cintres et portants.

– Afin de créer des relations solides, basées sur la confiance, avec nos différents collaborateurs, nous souhaitons promouvoir et assurer la transmission et le partage du savoir-faire La Bonne Accroche.

INTERVIEW CROISÉE

interview-croisée-duo-live